Dernières nouvelles
Transfert

Transfert de compétences vers les IADE : les graves menaces de l’HAS

Chers consœurs, chers confrères,

Si l’AAL n’avait pas eu en main le document, elle aurait pu croire à un canular. Hélas il n’en est rien !

En effet, l’HAS, sous tutelle gouvernementale, et dans le prolongement de l’idéologie de la loi Santé, a demandé à l’UNPS (Union Nationale des Professionnels de Santé), par l’intermédiaire d’une grille d’évaluation, de donner son avis sur la possibilité pour les infirmiers anesthésistes de réaliser eux-mêmes par échoguidage des blocs péri-nerveux.

Devant cette atteinte inadmissible à notre spécialité, l’AAL a immédiatement alerté les structures régissant la pratique de l’anesthésie réanimation en France, d’une part pour les informer (car la plupart, semble-t-il, ne l’était pas) et d’autre part pour leur demander de se positionner clairement sur le sujet.

Après le démantèlement de la formation de notre spécialité, avec le risque de perdre à l’avenir la double qualification en anesthésie et réanimation, c’est à présent notre pratique quotidienne qui est attaquée.

Ainsi, si les infirmiers anesthésistes rendent tous les jours d’immenses services aux médecins anesthésistes réanimateurs et participent à la qualité de la prise en charge des patients au sein de nos équipes, leur formation, leurs compétences sont totalement incompatibles avec la réalisation de tels actes.

Par ailleurs, ceci pose un problème autant médical que médico-légal vis-à-vis des patients.

A titre d’exemple, les gynécologues obstétriciens sont aujourd’hui confrontés à de nombreux problèmes vis-à-vis des transferts de compétences et autres délégations de tâches vers les sages-femmes.

L’AAL ne cautionnera jamais de telles pratiques.

L’AAL remercie les confrères qui, par leur cotisation, en ont compris l’utilité et permettent l’action de notre syndicat, et invite les autres à adhérer pour amplifier la défense de la profession (téléchargez le bulletin d’adhésion).

L’AAL tiendra informé les médecins anesthésistes de l’évolution de ce problème.

Amitiés confraternelles

Jérôme VERT
Président AAL,
Co-Président LE BLOC