Dernières nouvelles
Cible

LE BLOC paye cher son refus de la compromission

Chères consœurs, chers confrères,

Nous aimerions, croyez-nous, de temps en temps, pouvoir vous annoncer une bonne nouvelle.

Mais, il faut reconnaître que depuis trois ans notre profession subit des agressions comme jamais et la volonté de nous asservir, puis de nous faire disparaitre, est désormais clairement affichée :

  •  Asservir les médecins libéraux, Madame Brigitte DORMONT, économiste du Parti Socialiste, ne s’en cache absolument pas : ci-joint le lien de son interview du 19 avril 2015 sur France Culture, sans ambiguïté sur le sujet.
  •  Faire disparaitre LE BLOC qui a toujours refusé sa signature à ce qui n’était pas acceptable dans l’intérêt de nos métiers de bloc opératoire et des patients.

En effet, en 2010, LE BLOC est le seul syndicat représentatif à refuser de signer une convention qui ne prévoit aucune revalorisation pour l’anesthésie libérale, nous laissant avec un coût de la pratique volontairement minoré par certains syndicats pour continuer à avantager d’autres spécialités médicales.

En 2012, même si nous avons obtenu la cotation pour l’échoguidage en ALR, LE BLOC refuse de signer l’avenant 8 et le contrat d’accès aux soins qui organise la fin du secteur 2, tout en laissant nos confrères de secteur 1 continuer à travailler avec des tarifs d’il y a 25 ans, sans possibilité de faire des compléments d’honoraires. Nous organisons également le mouvement contre les réseaux de soins mutualistes.

Depuis juillet 2014, LE BLOC n’a cessé et ne cessera de lutter contre le projet de loi Santé Touraine qui organise la fin de la médecine libérale.

Le refus de la compromission, le gouvernement nous le fait payer cher puisque l’amendement 2512 après l’article 41 présenté au dernier moment durant l’examen par les députés le 10 avril prévoit la fin de notre Collège électoral pour les élections professionnelles aux URPS de 2020, avec la complicité de certains députés UMP qui avaient préparé un amendement ayant le même objectif.

Malgré tout cela LE BLOC, et en son sein l’AAL, ne renoncera pas.

Pour les élections de l’automne 2015 notre Collège est maintenu et souvenez-vous, avant de voter, que LE BLOC est le seul syndicat représentatif ayant eu une ligne constante et sans ambiguïtés depuis 2009 pour la défense des praticiens de plateaux techniques.

Vous trouverez notre dernier communiqué de presse DU BLOC en cliquant ici.

LE BLOC continue de préparer le blocage sanitaire ; nous sommes en attente du calendrier parlementaire définitif pour pouvoir décider du moment de notre prochaine action.

Amitiés confraternelles.

 

Docteur Jérôme Vert
Président Syndicat AAL,
Co-Président le BLOC